Comment palier aux difficultés de prise de virage serré lors d’un examen de permis de conduire ?

Posted by

Pendant les examens d’auto-école en Europe en général, l’une des plus grosses difficultés pour les candidats est la maitrise de la conduite lors d’un virage serré. Ce qui leur fait souvent perdre beaucoup de points lors de l’examen pratique.

Il faut bien sûr anticiper lorsque vous prenez un virage, tout en pensant a toujours regarder au loin dans la direction dans laquelle vous désirez aller, en plus de respecter scrupuleusement ces quelques points…

Avant la courbe qui se situe au loin devant le conducteur…

Pour amorcer un virage sécurisé avec motricité dans de bonnes conditions d’adhérence lors d’un examen de permis de conduire, il est vivement recommandé d’anticiper et de freiner avant le virage, tant que les roues avant sont droites.

Pourquoi ralentir avant cette courbe ?

En Revenant pendant un court instant à nos cours de physique, il faut ralentir pour diminuer la force centrifuge (Force qui se dirige hors du centre d’une circonférence) qui déporte le véhicule vers l’extérieur du virage. Si vous ne ralentissez pas suffisamment, l’adhérence des pneus risque de ne pas suffire et le véhicule risquera alors de glisser.

Dans la courbe proprement dite

Evitez de freiner car le transfert de charge vers l’avant du véhicule entraîne une diminution de l’adhérence de l’arrière de la voiture qui augmente d’autant le risque de dérapage.

En sortie de virage

Accélérez uniquement une fois que les roues avant de votre véhicule sont droites. La puissance de l’accélération doit être proportionnelle à l’angle du volant, il faut donc accélérer de manière progressive en sortie de virage.

Que se passe-t-il si vous arrivez trop vite dans un virage ?

Si vous arrivez trop vite sur le virage, cela vous oblige à freiner fort et il y a dans ce cas un important transfert de masse vers l’avant. Ce transfert de masse sur la voiture déleste le train arrière et réduit l’adhérence des pneus arrières, avec un risque de ce que l’on nomme le survirage.

Lorsque l’arrière de la voiture dérape, pas de panique voici la solution.
Débrayez pour rétablir l’équilibre de la voiture, regardez là où vous voulez aller, et non pas là où vous avez peur d’aller. Regardez dans la bonne direction et tout se fera naturellement.

Que se passe-t-il si dans le virage, vous accélérez trop fort ?

Si vous accélérez trop fort dans le virage, il se produit un transfert de masse vers l’arrière ce qui déleste les roues avant. Ce transfert de masse entraine un sous-virage (un virage dans un autre virage généralement pas souhaite), en effet l’adhérence des roues avant étant réduite, le pouvoir directionnel est diminué.

Pour y remédier, décélérez progressivement et ne sur-braquez pas. Au contraire, débraquez. Le fait de décélérer va recharger le train avant et redonner du pouvoir directionnel aux roues avant.

Sensation n’est pas synonyme de vitesse

Le conducteur doit toujours privilégier la sécurité à la vitesse et conduire en respectant la réglementation routière. La vitesse n’est pas obligatoire pour ressentir des sensations au volant.

Gardons tous ces conseils et nous n’allons pas nous faire grappiller des points n’importe comment lors des examens de permis de conduire face à ces instructeurs souvent très subjectifs qui parfois oublient de tenir compte du facteur stress lors des examens.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *